La navette de Marseille : l’incontournable biscuit provençal

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez la navette, le bénit petit biscuit marseillais

Connaissez-vous la navette, le biscuit traditionnel de Marseille ? Ce petit gâteau en forme de barquette, bateau emblématique marseillais, est notamment célébré lors de la Chandeleur. En effet, au moment où petits et grands se remplissent le ventre de crêpes, les Marseillais, eux, dégustent leurs navettes. Elles font même l’objet de bénédictions, c’est pour dire à quel point elles sont importantes dans la cité phocéenne ! De ses origines énigmatiques à sa place d’institution dans la culture de la ville, apprenez en plus sur l’incontournable navette de Marseille.

La navette de Marseille, un biscuit emblématique Source photo : My Provence

 

Petite histoire de la navette de Marseille

Les origines de la navette de Marseille sont plutôt mystérieuses. Différentes légendes circulent sur son histoire.

La plus populaire raconte qu’il y a 2 000 ans, une barque aurait accosté sur les rives de la Provence. À son bord se trouvaient des pèlerins, venus de la Terre sainte, mais aussi les Saintes Maries : Marie-Madeleine, Marie-Salomé et Marie-Jacobé. C’est par la mer et cette barque que serait arrivé l’Évangile en Provence. En 1781, Monsieur Aveyrous aurait modelé un biscuit en forme d’embarcation, une navette, en signe de remémoration. Cet homme est désigné comme le créateur des navettes de Marseille, qu’il confectionnait dans son établissement, le Four des navettes. Elle est la plus ancienne boulangerie de Marseille et est toujours en activité.

 

Dans une autre légende, on dit que vers la fin du XIIIe siècle, une statue de la Vierge Marie aurait échoué aux abords de la calanque de Lacydon, qui forme aujourd’hui le Vieux-Port de Marseille. En bois polychrome, elle était vêtue d’une robe verte et d’une couronne d’or. Les artisans marseillais virent alors ceci comme un signe du destin, un symbole de protection. Il n’y a guère d’explication sur le lien entre cette apparition mystique et la forme donnée aux navettes. On peut penser que, cette statue venant de la mer, les artisans auraient créé le biscuit provençal en forme de barque, rappelant ses origines.

 

De nos jours, peu importe leur histoire. Les navettes de Marseille sont devenues une véritable institution au cœur de la cité phocéenne. Elles font même l’objet de célébrations et de bénédictions.

 

La bénédiction des navettes : une institution marseillaise

Chaque année, le 2 février, a lieu la Chandeleur. On associe cette fête catholique célébrée 40 jours après la veillée du 24 décembre, à la présentation de l’Enfant Jésus au temple de Jérusalem, par la Vierge Marie. Généralement, on mange des crêpes ce jour-ci. Mais lors de la Chandeleur à Marseille, on déguste une autre gourmandise, locale cette fois-ci : les navettes. Ces petits biscuits bénéficient, chaque année, d’une bénédiction. C’est une véritable tradition marseillaise

 

La journée commence très tôt, par la procession de Notre-Dame-de-Confession, à la lumière des cierges et des flambeaux. Depuis le Quai des Belges jusqu’à l’Abbaye Saint-Victor, nombreux sont ceux qui accompagnent le trajet de cette Vierge noire, si chère aux cœurs des Marseillais. Après une messe matinale, l’archevêque de la ville poursuit son chemin et se rend au célèbre Four des Navettes, où il bénit les précieux biscuits, ceux qui les façonnent, ceux qui les vendent, et ceux qui les mangent. Cette fête traditionnelle attire tous les ans beaucoup de monde, car les navettes de Marseille ont une importante réputation. La coutume veut que si l’on conserve pendant un an un cierge vert ainsi qu’une navette ayant reçu la bénédiction de l’archevêque, cela porte bonheur à tout le foyer. Une fois l’année écoulée, il faut brûler le cierge et manger la navette (car oui, elle se garde pendant douze mois).

Bénédiction des navettes de Marseille, une tradition Source photo : Marseille 1-7

 

La navette de Marseille aujourd’hui

La recette a évolué au fil du temps pour se moderniser et s’adapter aux palais, mais les indispensables d’une bonne navette c’est : de la fleur d’oranger, et surtout pas de levure !

 

Au-delà des traditions religieuses, la navette de Marseille est un biscuit emblématique de la ville. Pour beaucoup, il est associé à des souvenirs d’enfance. Pour les plus gourmands, pas besoin d’attendre la Chandeleur pour déguster ces petits gâteaux ! Il se mange à toute heure de la journée et à tout moment de l’année. Les touristes mais aussi les Marseillais sont nombreux à se rendre dans les petites boulangeries pour se procurer des navettes. 

 

À quelques encablures du Vieux-Port, dans le Panier, flotte une agréable odeur de fleur d’oranger… Il n’y a qu’à suivre son nez pour se retrouver face à la fabrique de biscuits : Les Navettes des Accoules. C’est dans ce quartier où il a grandi que José Orsoni a décidé de s’installer en 2004 pour confectionner et vendre ses propres navettes. Elles sont composées d’œufs, de fleur d’oranger, de sucre, de farine et de beurre. Uniquement des ingrédients frais et de qualité pour proposer un biscuit au goût authentique. Tous les matins, la préparation des navettes est la première tâche à laquelle s’attèle José Orsoni. Cet artisan passionné confectionne également d’autres gâteaux aux saveurs provençales : canistrelli, cucciole, croquants… De quoi ravir les papilles des visiteurs qui poussent la porte de sa biscuiterie. 

 

Les Navettes des Accoules reçoivent aussi leur bénédiction chaque année, mais le vendredi précédant Noël. José Orsoni veille à préparer quantité de navettes pour en donner à tous ceux qui passeraient dans son atelier ce jour-ci et à la procession. Ce biscuit étant si célèbre à Marseille, des glaciers du Panier s’en sont même inspirés pour proposer un parfum goût navette. 

Boîte de navettes des Accoules de MarseilleLes délicieuses navettes des Accoules, disponibles sur Maquis de Provence

 

En parler c’est bien, mais il est encore mieux de les goûter ! Si vous n’êtes pas à Marseille et que vous souhaitez découvrir ce biscuit, sachez que nous proposons à la vente sur notre site les navettes des Accoules ! Bien loties dans leur boîte en métal, elles peuvent se conserver une année entière, comme le veut la tradition. Mais croyez-nous, il y a de fortes chances pour que celles-ci soient dévorées en seulement quelques jours (voir quelques heures pour les plus gourmands) ! Si vous n’êtes pas trop impatient, placez les navettes quelques minutes sur une plaque au four pour les faire tiédir… Vous aurez presque l’impression de sortir tout juste de la biscuiterie de José Orsoni ! 

 

Ls navettes sont une spécialité provençale à offrir idéale pour faire découvrir le patrimoine culinaire marseillais. Pour prolonger votre parcours gustatif en Provence, nous vous invitons à découvrir les biscuits La Frétillante, autre spécialité marseillaise, ou bien les calissons d’Aix du Roy René.

 

fr_FR